AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On ne se serait pas déjà vu ? [PV Cassandre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



Messages : 35
Crédits : Himé
Groupe : Lycanthrope
Immatriculation : LG00JB30082006D7

MessageSujet: On ne se serait pas déjà vu ? [PV Cassandre]   Dim 24 Juin - 1:05

Cassandre E. Wilson & Julian R. Blast ♥



Bonjour barbe de deux jours, dis-je en frottant celle-ci de mes deux mains.

Je continue de contempler mon visage dans le miroir. Me contempler… Je ne me savais pas si narcissique. Je pouffe doucement de rire avant de reprendre un peu de sérieux. Un coup d’œil jeté sur ma montre, un juron échappé et je me dépêche de resserrer ma cravate avant d’attraper mon sac et de dévaler les escaliers à toute vitesse.

Bordel de m*rde !

_ Ne jure pas !

Je soupire, viens poser un bisou sur la joue de ma mère avant de partir en lui souhaitant une bonne journée. Je n’ai pas le temps de me lancer dans un débat sur la liberté d’expression dans ma propre maison, et certainement pas avec ma mère. D’abord parce que je la respecte beaucoup trop et ensuite parce que ça me prendrait beaucoup trop de temps et d’énergie. Cette femme est aussi têtue que je suis charmeur. C’est pour dire à quel point, cette conversation n’aurait pas de fin.

D’un pas pressé, je me dirige chez Max qui habite à quelques maisons de la mienne. Je frappe énergiquement sur la porte, retenant ma force pour éviter de la lui briser. Lentement mais sûrement, il vient enfin m’ouvrir, en caleçon, les cheveux en bataille.

Non mais c’est pas vrai ! Tu te fiches de moi ! On est censé être en cours dans 10 minutes Max !

Il appuie son dos contre l’encadrement de la porte, bras croisé sur son torse légèrement poilu puis échappe un rire qui ne m’inspire pas confiance. Je soupire fortement, laissant tomber mon sac sur le sol. Je passe la main dans mes cheveux avant de l’entendre dire :

_ Tu as besoin de vacances Blast ! On est samedi.

Oh la ferme ! rouspète-je plus las qu’autre chose.

_ Allez, attends moi là, on va aller se boire un verre.

Il est 9h de matin et il pense déjà à boire. J'espère qu'il parle d'un café. Je soupire et m’assois sur une des marches en l’attendant. Il en a au moins pour une demi heure le connaissant. Pire qu’une femme. Je suis sûr qu’il a des tendances gay. Je me marre. On est de vraies peaux de vaches entre nous, mais c’est aussi pour ça qu’on ne peut pas se passer l’un de l’autre. J’étais là pour lui quand il a perdu sa sœur. Les jambes pliées, les coudes croisés sur ceux-ci, je me rappelais à quel point ça avait été dur pour lui et ses parents. Sa sœur n’avait que 10 ans. C’était une jeune fille plein d’entrain, souriante, insouciante, comme toutes les petites filles de son âge. Malheureusement, elle se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment. Le bruit de la porte et l’odeur de l’aftershave me sortent de mes pensées. C’est un évènement encore trop récent et bien qu’il fasse semblant de ne plus y penser, je sais que ça lui trotte toujours dans la tête. C’est certainement aussi pour ça qu’il boit.

Je me lève, le sac en bandoulière sur l’épaule et nous voilà en route. On aurait pu se déplacer en voiture, mais le soucis est qu’on était pas sûr de passer de l’autre côté. Le SUNH et leur foutue surveillance ! On a prétexté un devoir à rendre la semaine prochaine et le besoin urgent d’aller à la bibliothèque. A vrai dire, ce n’est pas totalement faux. Nous avons bien un devoir à rendre pour la semaine prochaine, sauf qu’on l’a déjà fini. Vu qu’ils nous surveillent de près, surtout Max et son tempérament d’impulsif, nous allons à la bibliothèque, plutôt à côté. Au Starbucks pour être précis. Nous avons l’habitude d’y aller entre deux cours quand ce n'est pas dans un bar pour une bonne bière.

_ Deux cafés.

Non, un jus d'orange pour moi s’il vous plait.

J’offre un clin d’œil et un large sourire à la serveuse alors que Max me regarde bizarrement.

Je suis suffisamment excité comme ça tu ne crois pas ? m‘explique-je en échappant un petit rire.

Je balaye la salle des yeux, des fois que je connaisse quelqu'un ou qu’une demoiselle me tape dans l’œil. Soudain, à quelques tables de nous, je vois deux demoiselles dont une qui me rappelle une amie d‘enfance. Je me rappelle d‘ailleurs que nous avions l‘habitude de nous retrouver ici quelques fois avant qu‘elle ne parte. Je ne l‘ai pas revu depuis huit ans. Ca fait un sacré bail. Je me savais déjà LG à l’époque, mais le lui avais caché pour ne pas l’effrayer. Je me demande si elle se rappelle encore de moi. Je me lève, sans la quitter des yeux, bien décidé à en avoir le cœur net.

Plus je m’approche de sa table, plus j’en suis sûr. C’est bien Cassandre Elya Wilson et elle est de retour. Mon sourire s’élargit alors que je sens le regard intrigué de Max sur mon dos. Debout à côté de la table de Cass, je pose une main sur celle-ci :

Je peux vous offrir un verre mesdemoiselles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vampires-kingdom.com/
avatar



Messages : 72
Crédits : Lynia & Brain Damage
Groupe : Humain

MessageSujet: Re: On ne se serait pas déjà vu ? [PV Cassandre]   Dim 1 Juil - 18:14

Samedi matin, Cassandre était installée à l'une des tables du Starbuck. Son gobelet de chocolat parfumé aux épices portait à ses lèvres pour en avaler une gorgée et ainsi sentir la bonne odeur qui s'en dégageait. Elle adorait cette odeur de chocolat et d'épices, cela lui rappelait le breuvage que faisait son grand père alors qu'elle était plus jeune. Évidement, le goût était quelque peu différent. Mais elle aimait les souvenirs que cela soulevait. Perdue dans ses souvenirs, la jeune femme fut ramenée à la réalité par son amie, Suzy. C'était elle qui avait tenu à aller boire un café tôt en ce samedi matin. Cassandre la connaissait depuis quelques mois à peine. Suzy travaillait à l'auditorium, elle donnait des cours de danse. Et elle avait proposé à Cassandre d'en suivre soit en tant qu'élève ou en tant que musicienne. C'était assez drôle et nouveau, du coup la jeune femme avait accepté. La danse était une nouvelle manière de se mouvoir dans l'espace et qui n'était pas toujours simple à acquérir. Surtout pour une aveugle, il y avait encore plus de difficultés. Mais c'était un défi qui plaisait à Cass'.

Son amie ne cessait de lui parler de son fiancé, qui s'était enfin décidé à lui faire sa demande. C'était la raison pour laquelle, Miss Wilson se trouvait au Starbuck de si bon matin, pour écouter des histoires sentimentales. Suzy avait besoin d'en parler à quelqu'un avant d'aller bosser. Et c'était tombée sur Cass', qui l'écoutait plus ou moins attentivement. Elle faisait un effort, parce qu'elle aimait bien cette jeune femme pleine de vie qui ne semblait pas tenir en place. Et il fallait bien avoir des amies, cela lui changeait des journées en solitaire qu'elle pouvait passer, seule avec son piano. Buvant une nouvelle gorgée de la boisson chaude, Cassandre sourit face aux projets maritales de son interlocutrice.

    «  Et toi, quand es ce que tu vas te décider à trouver un partenaire ?
    - Rassure moi, tu parles pour la danse là ? » avait elle fini par répondre, après esquisser un sourire.
    - Pas seulement, ça serait bien que tu trouves quelqu'un pour veiller sur toi et prends soin de toi.
    - Je suis assez grande pour me débrouiller toute seule. Et je ne cherche pas de baby-sitter. »


Finissait elle par dire durement après un silence pesant. Cass' n'aimait pas qu'on la juge comme incapable d'être indépendante. Même si elle comprenait qu'on pouvait s'inquiéter pour sa personne. Mais Suzy était tenace.

«  Tu as bien raison. Mais tout le monde a besoin d'un partenaire à qui on peut faire confiance et avec qui on peut partager notre vie. Et c'est valable pour la danse comme pour la vie ma chérie.  »

Un sourire s'étira sur les traits de la jeune femme, amusée par l’entêtement de Suzy à propos de sa vie affective. En plus, elle lui avait déjà présenté des célibataires, juste par coïncidence à des soirées... Cass n'était pas dupe et c'était prise au jeu. Mais cela n'avait rien apporté de concret.

    «  Ne t'inquiètes pas pour moi. Je trouverais bien quand le moment se présentera.. »


Ou sinon elle finira vieille fille avec son piano et ses instruments. Une possibilité qui ne l’effrayait pas vraiment. La musique faisait partie d'elle, de sa vie, de son passé et de son futur...alors si cela devait arriver. Ainsi soit il. Cassandre ignorait combien de temps, elles étaient ici. Mais déjà Suzy commençait à préparer son départ, pour son prochain cours. Tentant au passage de convaincre Cassandre de la suivre... La motivation n'était pas au rendez vous pour l'aveugle, elle était entrain de peser le pour et le contre.. Mais son débat intérieur était perturbée par une voix, qui Dieu merci, était bien réelle. Voix qui n'était pas inconnu pour Cassandre, dont le cœur manquait quelques battements, tellement elle était surprise. Elle tourna la tête en direction de la voix.

    «  Julian ? C'est bien toi ? »


Demanda Cassandre, histoire de savoir si elle n'était pas en train d'halluciner. Suzy n'avait rien à dire pour une fois. D'ailleurs, elle décida de partir.

«  Je dois y aller, j'ai un cours à donner. A plus tard Cassandre. Et Fonce ma belle.. »

Cass' salua son amie, souriant à sa remarque. Persuadée que Suzy se faisait déjà des films sur ce qi pouvait se passer entre Julian et Cass'. Mais elle ne savait pas tout ce qu'il y avait entre eux. Mais son attention revient sur Julian.

    « Bon, ben c'était Suzy. »


Présentant quand même son amie qui était partie, alors qu'elle souriait à son ami. Alors qu'elle se leva, afin de pouvoir s'approcher pour le prendre dans ses bras. Cassandre avait besoin de le sentir, de le toucher afin de vérifier que c'était lui et parce qu'il lui avait manqué. Elle retrouva des notes de son odeur. Il lui semblait qu'il avait grandi. D'une main, elle effleura son visage pour noter quelques changements. Tout le monde change en huit ans. Sentant la barbe sous ses doigts, elle ne put s’empêcher une remarque.

    «  On dirait que tu es devenu un homme »


Lança t'elle pour le taquiner. Alors qu'elle se recula un peu, ne voulant pas abuser. Cela faisait longtemps et elle ne voulait pas le gêner, dans le seul but d'assouvir sa propre curiosité. Elle savait que cela pouvait paraître étrange et inconvenant pour certain.

    «  Je suis contente de t'entendre. »


Et de te sentir près de moi, aurait elle pu rajouter. Mais elle tut ces mots. Ce contentant de répondre enfin à la question qu'il avait posé, il y a quelques minutes de cela.

    «  Je veux bien un autre chocolat. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

On ne se serait pas déjà vu ? [PV Cassandre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Martelly serait-il , lui aussi , un repris de justice ?
» Un bain ne serait pas de refus ! [PV Shini!]
» On ne se serait pas déjà croiser quelques parts ? [Livre 1 - Terminé]
» Lux~ Que serait la lumière sans les êtres qui la perçoivent ?
» Quelle serait votre forme ANIMAGUS ?!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
District 7 :: cleveland :: Willard Park. :: Starbucks Coffee.-