AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cantara Garver ¤ The minute of decay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



Messages : 201
Crédits : Datura & Tumblr
Groupe : Lycans

MessageSujet: Cantara Garver ¤ The minute of decay   Sam 14 Avr - 22:40



IDENTITY CARD

GARVER CANTARA

- NOM :
Garver
- PRÉNOMS :
Cantara
- SURNOMS :
Tara, C
- ÂGE :
28 ans
- DATE ET LIEU DE NAISSANCE :
18 Novembre 2004 dans le Kentucky
- TAILLE :
1m80
- YEUX :
noisette
- CHEVEUX :
Oscillent entre le brun et le blond
- IMMATRICULATION :
CG181104
- GROUPE :
Lycans
- CÉLÉBRITÉ CHOISIE :
Beyonce Knowles



BEHIND THE FICTION



© copyright icône
HI! IT'S ME, THE MEMBER

- PRÉNOM :
Datura
- PSEUDO/PUF :
Datura
- ÂGE :
22 ans
- COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM?
J'ai la chance de connaître les admins :D
- CONNEXION :
7/7jrs
- PV :
oui - non (rayez la mention inutile)
- RÈGLEMENT SIGNÉ?
oui - non (rayez la mention inutile)
- CODE DU RÈGLEMENT :
code bon
- EXEMPLE RP :

Spoiler:
 


Dernière édition par Cantara Garver le Dim 15 Avr - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 201
Crédits : Datura & Tumblr
Groupe : Lycans

MessageSujet: Re: Cantara Garver ¤ The minute of decay   Sam 14 Avr - 22:41

TOP SECRET


DIO ¤ Lock up the wolves


MY LIFE AS I KNOWN

J’ai toujours su que j’étais différente, non pas que j’eusse la moindre preuve à ce sujet en me regardant dans la glace mais plutôt dans la manière dont les gens se comportaient avec moi. Je vivais seule avec une mère blanche, j’étais métisse, je n’avais pas de père et ma mère changeait de mec comme de chemise, si bien que les gens parlaient et j’en subissais toujours les conséquences, d’une manière ou d’une autre. Chez nous, l’adulte, c’était moi. Ma mère était trop désireuse de rattraper ces années perdues à m’élever seule pour réaliser qu’on avait besoin d’une mère toute sa vie et non pas les 5 premières années de celle-ci seulement. Je réalisai bien vite que le problème ne venait pas tant du fait de m’avoir eu jeune mais de la personne avec qui elle m’avait fait et il ne me fallut pas longtemps pour réaliser que je lui faisais peur et qu’elle ne sortait pas pour profiter de la vie mais pour m’éviter, pour ne pas assister à ce qui lui paraissait être inévitable. Cette évidence me frappa alors que je vivais ma première transformation dans notre salon, seule et paralysée par la peur et la douleur. J’aurais plus que jamais eu besoin de ma mère, de son soutien, de son épaule pour me mettre à pleurer alors que mon corps se modifiait et semblait être tout droit sorti d’un film d’horreur qu’elle m’interdisait de regarder. Mais elle n’était pas là alors que je hurlais à plein poumon jusqu’à ce que je m’évanouisse sous le coup de la douleur, pensant que ma dernière heure était arrivée. Je me réveillai au petit matin dans la pièce dévastée, mon pyjama gisait sur le sol, en lambeaux et l’appartement semblait totalement vide. Je me redressai, complètement nue et fixai mes mains avec une certaine fascination, me demandant si je n’avais pas fantasmée les événements de la veille mais je n’eus qu’à poser le regard sur ce qui m’entourait pour comprendre que ce n’était pas un rêve, malheureusement pour moi. Je courus à la salle de bain pour me défaire de la pellicule de sueur sur ma peau et de cette sensation de terreur qui me ne lâchait plus. Je me dépêchai de tout remettre en ordre avant le retour de ma mère et agis comme si rien n’avait changé. De nouveau je pris en main les tâches de la maison, la liste des courses et même les comptes pour nous épargner des fins de mois difficiles et ma mère poursuivaient ses activités nocturnes sans même se préoccuper de moi et de mon bien être, sans même s’apercevoir que j’étais un monstre. Jamais elle n’avait voulu répondre à mes questions concernant mon géniteur, ça la mettait chaque fois dans tous ses états et il fallut un événement inattendu pour qu’elle ose parler de lui ouvertement et sans ambages. J’avais tout juste 16 ans et j’avais une grande nouvelle à lui annoncer : j’étais enceinte. Depuis mon plus jeune âge, je rêvais d’un petit être à moi capable de me donner tout l’amour qu’elle n’avait jamais été capable de m’offrir, je lui annonçai la nouvelle sans prendre de gants, je voulais garder mon bébé et arrêter l’école et ce même si je savais déjà que le père ne voudrait rien assumer du tout.

« Tu vas avorter Canty, sinon je ne veux plus de toi ici, tu es la honte de cette famille. Une bonne à rien, comme ton connard de père ! »
« C’est toi qui oses dire ça ? Toi qui m’as laissé alors que je n’avais que sept ans, passer des nuits seules pour te faire baiser par ta dernière conquête dans les chiottes miteuses d’un restaurant ?! De qui tu te moques ?»

La colère m’envahissait déjà mais je tentais de la canaliser de mon mieux, comme me l’avait appris celui qui s’était présenté à ma porte peu de temps après ma transformation et qui m’avait affirmé être mon père. Grand, épaules larges, peau d’un noir intense, j’eus du mal à le croire avant de m’attarder sur ces yeux que nous avions en commun. Depuis et dans le secret le plus total, il m’apprenait à me contrôler, à dompter la bête qui était en moi et à rester le seul maître à bord. A de nombreuses reprises il m’avait proposé de venir vivre avec lui mais j’avais catégoriquement refusé, l’idiote que j’étais s’en faisait bien trop pour sa pauvre mère. A bien y réfléchir, j’aurais sans doute dû mettre les voiles plus tôt. Elle m’envoya une gifle ce qui me fit me lever de ma chaise, mes pupilles changèrent de couleur et je la vis se figer mais avant que je n’ai eu le temps de réaliser que je m’apprêtais à commettre l’irréparable, mon père déboula comme une furie et se mit entre elle et moi, me répétant les mêmes mots qu’autrefois, psalmodiant presque, pour finalement me faire sortir et me demander d’attendre dans la voiture. Il ressortit de la maison avec quelques affaires à moi qu’il entassa dans le pick-up, je vis dans son regard qu’elle l’avait également poussé à bout mais il n’y avait pas la moindre trace de sang sur ses vêtements. Je l’interrogeai du regard et il éclata de rire.

« Tu apprendras avec le temps qu’il faut bien supporter certaines personnes, même si elles font tout pour se rendre détestables. »

J’étais encore enceinte lorsque l’on vint nous chercher pour nous enfermer dans ce camp de concentration nouvelle génération, j’accouchai en tant que prisonnière, faisant naître mon fils dans un monde qui ne voulait pas de nous. Si j’avais eu vent de ce qu’il adviendrait avant, j’aurais sans doute écouté ma mère et aurais avorté, pour le bien être de mon petit. Pourtant, à mon père, sa compagne et moi-même, il nous offrit des années de bonheur et de sourire. Jusqu’à ce fameux soir où il enfreignit les règles pour retrouver ses amis. Pourtant, il fut le seul sur qui les « sentinelles » tirèrent quand il s’approcha des limites autorisées, ce fut lui qui tomba et personne d’autre, comme une sorte de vengeance du destin parce que j’avais refusé d’écouter les conseils de celle qui m’avait mise au monde. Bran, mon fils, la prunelle de mes yeux, mon petit trésor était mort. Ce fut un ami qui vint me prévenir en frappant à ma porte pour me demander de me rendre à la morgue pour identifier mon petit et donner confirmation de son identité. Ce fut sans doute le moment le plus éprouvant de toute ma putain d’existence et il me fallut des semaines pour totalement m’en remettre et peu importait les paroles réconfortantes de mes amis et de ma famille, cette haine viscérale de l’être humain était resté coincé au fond de ma gorge, ne demandant qu’à s’exprimer. Je réclamais vengeance, tout mon être le désirait et je ne comptais pas m’aplatir comme je l’avais toujours fait en arrivant dans ce camp. J’avais vécu en respectant les règles établies, en évitant de me faire remarquer, en passant des savons monumentaux à mes amis qui avaient le malheur d’organiser des combats de lycans totalement hors-la-loi. Ce fut eux et leurs combattants que j’allai trouver pour organiser la riposte.

« Attends, répète un peu ! »
« Je veux monter une armée, organiser une rébellion et récupérer notre liberté, nous ne sommes pas des chiens ! »

Ils éclatèrent tous de rire et cela me mit dans un état de rage tel que je me saisis du premier que j’avais sous la main pour l’envoyer dans le mur le plus proche. Si les hommes et les femmes étaient égaux, pour beaucoup de mâles, nous restions des êtres inférieurs en force, autant dire qu’il prit mal mon geste. Quand il se jeta sur moi, je répliquai de manière implacable, finissant par en venir à bout, remerciant intérieurement mon père pour l’entraînement qu’il m’avait forcé à suivre. Ma petite démonstration avait coupé la chique aux autres et je pouvais sentir un peu de respect émaner d’eux.

« Je cherche des gens doués et avides de vengeance, il y aura de la chair humaine à volonté et peu m’importe les dommages collatéraux mais je serai à la tête de cette petite entreprise. Si l’idée de vous associer à une femme vous indispose, vous n’avez qu’à continuer vos combats de chiens galeux asservis, grand bien vous fasse ! »

Nous fûmes qu’une poignée au début puis, chaque jour, de nouvelles personnes se ralliaient à notre cause, dans le secret le plus complet. Mon père s’occupait de l’entraînement des plus faibles tandis que nous réfléchissions au meilleur angle d’attaque. Je m’étais fourrée dans une entreprise périlleuse, j’en avais conscience mais ma vie n’était rien à côté de cette mission que je m’étais donnée, à savoir venger tous les morts que notre communauté avait enterrés. Il n’était plus question de faire preuve d’obéissance.


WHAT I THINK ABOUT THE DISTRICT 7

Elle a connu la liberté contrairement à beaucoup de gens enfermés dans ce camp de concentration et elle en sait sur l’histoire pour avoir honte que de telles méthodes soient tolérées par l’opinion publique. Bien sûr, elle aurait pu comprendre si tous les lycanthropes avaient été sauvages mais cela n’a jamais été le cas et les humains se voilent la face pour rendre tout ça plus évident et moins honteux. C’est plus facile d’affirmer que l’on détient des monstres plutôt que de voir leur humanité. Tous les gens qu’elle aime se trouvent dans ce quartier, elle tente de les protéger et d’ailleurs, elle a toujours vécu dans la paix pour préserver les siens des éventuelles représailles, malheureusement les derniers événements l’ont poussé à revoir son jugement et elle compte offrir la liberté aux siens. Elle ne prétend pas être une héroïne ou même un modèle à suivre, elle n’est qu’une femme parmi tant d’autres, qui a décidé de venger son enfant et pour ça, elle compte employer les grands moyens. Cela promet d’être sanglant.

WHAT I THINK ABOUT THE SUNH

Ils sont sa principale cible, ils sont connus pour leur brutalité envers ses congénères et elle compte bien leur apprendre l’essence même de la violence. Ils pensent avoir le pouvoir avec leur matériel, leurs fusils et leur arrogance mais rien ne pourra jamais égaler la brutalité des lycans en rage, rien ne pourra égaler leur soif de sang et de carnage et elle compte bien réduire les membres du SUNH à néant, juste pour le plaisir, juste pour prouver à l’humanité qu’ils peuvent faire basculer leur équilibre précaire en un clin d’œil.




Dernière édition par Cantara Garver le Dim 15 Avr - 22:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 1076
Crédits : Cameleon&Tumblr
Groupe : Lycanthropes
Immatriculation : LG00CP050407D7

MessageSujet: Re: Cantara Garver ¤ The minute of decay   Sam 14 Avr - 22:47

Graouu ça c'est de la louve
Bienvenueee ma biche ! What a Face

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 1358
Crédits : Desdemoniac/tumblr
Groupe : Humains

MessageSujet: Re: Cantara Garver ¤ The minute of decay   Sam 14 Avr - 22:51

Bienvenuuuue

_________________

Because heaven sends and heaven takes. Yeah she's got a criminal mind. She's got her halo and wings hidden under his eyes, but she's an angel for sure. She just can't stop telling lies. But it's too late for his love, already caught in a trap. His angel's kiss was a joke, and she is not coming back

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 53
Crédits : Cristalline and tumblr.
Groupe : Agent du SUNH.

MessageSujet: Re: Cantara Garver ¤ The minute of decay   Sam 14 Avr - 23:03

Je plussoie Darko, excellent choix d'avatar là. I love you I love you
Bienvenue et bonne chance. I love you

_________________
You're a hurricane full of lies.
Come and take a walk on the wild side, let me kiss you hard in the pouring rain. you like your girls insane, choose your last words. this is the last time cause you and I, we were born to die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 609
Crédits : Jackspirit & tumblr
Groupe : Lycanthropes
Immatriculation : LG00AM03032005D7

MessageSujet: Re: Cantara Garver ¤ The minute of decay   Sam 14 Avr - 23:44

Bienvenue 15
Bon courage pour ta fiche choupette I love you

_________________

Slit the throat of reason and reality. Cut myself and scream for their insanity. Wake up to this nightmare that will never end. With nothing but this blood on my hands. Stuck in your "wonderland". With only poison in my veins. Stagnated by the passivity, I'm gonna make you bleed like me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://district-7.forumactif.org
avatar



Messages : 201
Crédits : Datura & Tumblr
Groupe : Lycans

MessageSujet: Re: Cantara Garver ¤ The minute of decay   Dim 15 Avr - 11:47

Darko > Ouais je sais, je crois que j'ai bon goût XD

Merci à tous mes choux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 201
Crédits : Datura & Tumblr
Groupe : Lycans

MessageSujet: Re: Cantara Garver ¤ The minute of decay   Dim 15 Avr - 22:14

Désolée du DP mais j'ai terminée ma fiche :) C'est court mais comme je suis malade, je suis pas au top et je voulais la terminer ce week-end :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 609
Crédits : Jackspirit & tumblr
Groupe : Lycanthropes
Immatriculation : LG00AM03032005D7

MessageSujet: Re: Cantara Garver ¤ The minute of decay   Lun 16 Avr - 1:22


T'es validée poulette ! J'adore ta fiche même si tu la juge courte et que tu es malade =) Hâte de la voir essayer de rameuter pleins de loups à sa cause ^^ N'oublie pas d'aller régulièrement faire un tour ici et ici. Tu peux aller faire des demandes de potes par ici et gérer tes futurs rp ici. Tu peux aussi poser tes questions dans la FAQ si besoin ou nous MPotter. Évidemment tu peux d'ores et déjà flooder avec nous n'en abuse pas trop ça devient vite une drogue Wink

_________________

Slit the throat of reason and reality. Cut myself and scream for their insanity. Wake up to this nightmare that will never end. With nothing but this blood on my hands. Stuck in your "wonderland". With only poison in my veins. Stagnated by the passivity, I'm gonna make you bleed like me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://district-7.forumactif.org
avatar



Messages : 201
Crédits : Datura & Tumblr
Groupe : Lycans

MessageSujet: Re: Cantara Garver ¤ The minute of decay   Lun 16 Avr - 13:24

Merci sweetheart :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cantara Garver ¤ The minute of decay   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cantara Garver ¤ The minute of decay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Augustus + the minute of decay
» Tout peut basculer, d'une minute à l'autre. [Luffy!]
» 02. Wait a minute girl, can you show me to the party ?
» [RPFB] Cocotte minute
» Un petit contre temps de dernière minute [Pv Yumiko][Fini]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
District 7 :: the most important :: Validés.-